livre âme de sorcière

Âme de Sorcière

Attention, livre pépite !! Connaissez-vous les sorcières ? Peut-être en êtes-vous une ? Dans le cadre de mon challenge, j’ai lu cette semaine Âme de Sorcière ou la Magie du Féminin d’Odile Chabrillac. Ce livre est un peu différent de ceux que j’ai choisis jusqu’à présent. Il ne parle pas directement de bien-être, mais de féminité et de développement personnel. Le sous-titre en est : “Pour expérimenter une féminité libre, puissante et bienveillante”. J’ai personnellement toujours été fascinée depuis mon plus jeune âge par les histoires de sorcières. Mais elles me sont apparues comme vivant dans un monde à part. Eh bien, pas du tout en fait ! Nous avons tous potentiellement une âme de sorcière, même si ce n’est peut-être pas le mot que vous utilisez pour vous qualifier.

J’ai récemment fait part à une connaissance que je souhaitais cultiver mes propres plantes médicinales dans mon petit jardin, car j’étais passionnée de plantes. Elle m’a répliqué en plaisantant que j’étais en fait une sorcière ! Sa réaction m’a interloquée et m’a faite sourire sur le moment. Cependant, je me suis rendue compte qu’elle n’avait pas tort dans le fond ! Même si ce n’est pas un mot que j’utilise pour me décrire, tellement il est chargé de connotations. La lecture du livre d’Odile Chabrillac était donc la bienvenue dans mon univers. Je pense qu’il est certainement intéressant à explorer pour nous toutes (et les hommes qui cherchent à nous comprendre un peu mieux). Laissez-moi vous en dire un peu plus !

livre âme de sorcière

Qui est Odile Chabrillac ?

Odile Chabrillac est née dans une famille cartésienne. Elle a pourtant eu très tôt un intérêt certain pour les plantes. Elle voulait devenir herboriste mais on lui a expliqué que ce métier n’existait plus en France. Ou bien alors il fallait être pharmacien tout d’abord et se spécialiser dans l’herboristerie. Une option qui ne lui plaisait guère. Elle est devenue journaliste, spécialisée dans le bien-être et la minceur. Elle plaisante sur son site qu’à une époque de sa vie, elle était responsable d’un tiers des articles de régimes minceur publiés dans la presse féminine ! De par son métier, elle a eu l’occasion de rencontrer beaucoup de spécialistes de médecines naturelles alternatives. C’est ainsi qu’elle se rend compte que les valeurs de ces médecines sont en adéquation avec les siennes.

Odile Chabrillac s’inscrit alors à des études de naturopathie et commence un véritable cheminement personnel pendant 4 ans (le temps des études au Cenatho, une grande école de naturopathie parisienne). En parallèle, elle se forme également à la psychologie et à la psychothérapie. Elle ouvre son cabinet de naturopathie et écrit de nombreux livres. Elle suit aussi une formation d’enseignante de Kundalini Yoga qu’elle affectionne tout particulièrement. En 2017, elle fonde l’Institut de Naturopathie Humaniste à Paris. Cette même année, son livre Âme de Sorcière sort et reçoit un très bel accueil. A l’époque où le mouvement “Me too” commence, il s’inscrit dans un désir de libération du féminin et devient un ouvrage majeur. On peut retrouver l’actualité d’Odile Chabrillac sur son site.

De quoi parle ce livre ?

Ce livre se compose de 3 parties principales.

Un avant-propos pose tout d’abord les bases du livre : le pourquoi de sa création et le propre parcours initiatique d’Odile Chabrillac.

La 1ère partie “Il était autrefois…” aborde sans complaisance le sujet des sorcières dans l’histoire : qui étaient-elles réellement, pourquoi ont-elles été ainsi accusées puis éliminées dans des proportions si importantes, comment les mouvements féministes ont permis leur réhabilitation, pourquoi le chemin est encore long pour rétablir la puissance de la femme dans un monde toujours autant patriarcal. On fait ainsi le tour de la situation passée, de son évolution et de l’état actuel des choses.

La 2ème partie s’intitule “Au cœur de ses valeurs”. Odile Chabrillac y parle de tout ce qui fait la puissance du Féminin en général et de la sorcière en particulier :

  • Sa liberté au niveau individuel et collectif,
  • Son rapport au corps, y compris comment elle vit ses règles, sa fertilité et l’accouchement,
  • Sa nudité redécouverte,
  • Sa sexualité qui a longtemps été réprimée par la religion et qu’elle veut vivre dans la liberté et la spiritualité,
  • L’importance de la nature et de ses rythmes dans la vie de la sorcière et sa pratique,
  • Les plantes et les remèdes qu’utilise cette véritable guérisseuse,
  • Son intuition qu’elle écoute et qui la mène sur son chemin,
  • l’énergie en elle et qui l’entoure : la ressentir, la développer, en prendre soin,
  • son besoin de solitude et de ressourcement,
  • la sororité qui soutient, réconforte et rend fort.

Enfin la 3ème partie “Quelques pas pour s’initier” nous propose de nombreuses pistes pour, nous aussi, développer une pratique en accord avec notre propre personnalité. Plusieurs outils s’offrent à nous : la purification, le ressourcement, notre taux vibratoire (et les chakras), l’ancrage, la confiance en soi, l’intuition, les rituels et l’engagement.

Mon avis sur Âme de Sorcière

Comme vous l’aurez sans doute compris de par mon introduction à cette chronique, j’ai beaucoup apprécié ce livre !

Déjà, il rétablit des vérités, loin du cliché de la sorcière avec son chapeau pointu et son balais ! L’inconscient collectif en a fait une image tellement détestable, de par les contes de fées, jusqu’à des productions hollywoodiennes plus récentes. Du coup, c’est effectivement difficile de pouvoir/vouloir s’identifier à cet archétype féminin. Pourtant, même s’il comporte ses propres parts d’ombre, il est aussi constitué de beaucoup de lumière. Et de puissance également : ce qui a généré bien des peurs autour de la sorcière !

La sorcière dont parle Odile Chabrillac, c’est potentiellement vous et moi, et toutes les femmes qui assument leur féminité et leur pouvoir. On ne parle pas ici de jouer à ma sorcière bien-aimée et de faire bouger son petit nez, mais plutôt de se reconnecter aux rythmes de la Nature et à ses propres ressentis. Notre puissance vient de notre reconnexion à nous-même et aux principes naturels qui nous entourent et dont nous sommes une infime partie.

Un beau manifeste pour l’acceptation de soi

Ensuite, c’est un livre qui vous donnera certainement l’envie de vous assumer telle que vous êtes : avec toutes vos différences qui font que vous ne trouvez peut-être pas votre place dans un entourage qui cherche à vous formater. La voie de la sorcière permet de sortir de ces carcans imposés par la société, notre éducation, notre culture, nos proches, etc. On sait bien qu’il est plus facile de mettre les gens dans des cases (et qu’ils n’en sortent surtout pas !). En ce sens, ce message touchera tous ceux qui se sentent différents, sans distinction de sexe. Pour cela, ce livre ouvre de nombreuses portes / possibilités à tous ceux qui ne vivent peut-être pas encore leur plein potentiel.

Enfin, j’ai bien sûr adoré les différentes pistes de pratiques proposées ! Pour moi qui vis au quotidien la gestion de mon énergie et de mes chakras, l’utilisation des plantes et des huiles essentielles, la pratique du yoga, le tirage de cartes et le ressourcement dans la solitude et la nature : j’ai soudain découvert une cohérence certaine entre toutes ces activités qui me guident sur mon chemin de vie !

A qui s’adresse ce livre ?

Bien sûr, on pense tout de suite à offrir ce livre à toutes les femmes de sa connaissance, quels que soient leur âge ou leur parcours. Donc c’est certainement une lecture plus que conseillée à toute femme. Cependant, il sera aussi extrêmement intéressant à lire pour tous ces hommes qui nous entourent. Rendre leur puissance aux femmes signifie aussi rendre sa puissance au masculin. Comme le Yin et le Yang s’équilibrent, le monde est fait de dualité. S’il y a oppression, l’équilibre est rompu et cela pénalise aussi bien les femmes que les hommes, quoi que l’on puisse en penser. Personnellement, je ne considère pas le féminisme comme une guerre contre les hommes, mais comme un rééquilibrage nécessaire dans un monde où l’on a de plus en plus de mal à trouver sa place.

En conclusion

Précipitez-vous pour lire ce livre si ce n’est pas déjà fait ! Winking smile Ne vous laissez pas arrêter par les préjugés et connotations négatives largement associés avec la sorcière dans notre culture collective. Il s’agit ici de toute autre chose et la lecture de ce livre vous fera vous sentir très vraisemblablement bien dans votre peau et votre féminité !

Et vous, avez-vous lu ce livre ? Êtes-vous une sorcière ? Qu’en pensez-vous ? J’attends vos avis dans les commentaires !

Partager l'article
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *