Ayurveda Inde

L’Ayurveda Sourire

Quoi de mieux pour commencer ce challenge “1 livre, 1 semaine” que de lire celui écrit par mon amie Gwenaëlle Batard ? Smile Gwenaëlle et moi nous sommes connues au début des années 2010 par l’intermédiaire d’un groupe de végétariens. Toutes les 2 très intéressées par l’Ayurveda, nous n’avons néanmoins pas suivi le même parcours de formation. Cependant, nous avons quand même eu le plaisir de nous retrouver à Pune (en Inde) en 2014, lors du fameux festival de Ganesh qui s’y déroule chaque année. La raison principale de ce séjour était d’ailleurs de suivre une cure ayurvédique dans la clinique de mon professeur et mentor, le Dr Ghanashyam Marda.

Ayurveda Inde
Gwenaëlle et moi à Pune en 2014

Qui est Gwenaëlle ?

Gwenaëlle est praticienne en médecine ayurvédique (formée en France, en Suisse et en Inde), herbaliste (spécialiste des plantes médicinales) et ethnobotaniste. Elle est également une spécialiste en pensée positive. Elle a fondé Mihira Ayurveda et le concept de l’Ayurveda Sourire. Gwenaëlle vit et donne des consultations à Paris.

Qu’est-ce que l’Ayurveda Sourire ?

Ayurveda Sourire

Gwenaëlle a eu l’inspiration d’associer l’Ayurveda à la pensée positive. Elle s’est rendue compte que ce système de médecine traditionnelle indienne pouvait d’autant mieux s’adapter à notre monde occidental si on lui donnait la dimension ajoutée de la pensée positive. L’Ayurveda est avant tout une médecine holistique : c’est-à-dire qui considère l’individu dans toute sa globalité, aussi bien son physique, que son mental et son esprit. Les causes d’un malaise ou d’une maladie sont en fait très souvent liées à des états émotionnels non-résolus ou même réprimés. Comme le souligne le sous-titre du livre de Gwenaëlle : “ Quand la joie du cœur est la santé du corps”. Les deux sont intrinsèquement liés, on ne peut pas soigner uniquement l’un et espérer une réelle amélioration.

De quoi parle ce livre ?

Ce livre se compose de 5 parties.

Dans la 1ère partie, de façon très abordable et même ludique, elle nous explique tout d’abord les origines et les grands fondements de la médecine ayurvédique :

  • le Sankhya ou philosophie de la création.
  • les 3 gunas (ou qualités) : sattva, rajas et tamas.
  • les 5 mahabhutas (ou éléments) : l’éther, l’air, le feu, l’eau et la terre.
  • les 3 doshas (ou humeurs biologiques) : Vata, Pitta et Kapha.
  • la prakriti (constitution ayurvédique) et la vikriti (le déséquilibre).
  • les différents corps et les chakras.
  • la réincarnation.
  • comment se passe une consultation ayurvédique

Dans la 2nde partie, elle aborde le concept d’Ayurveda Sourire. Elle y explique en quoi la pensée positive est importante dans la connaissance de soi, sa propre acceptation et de là, un chemin qui va s’ouvrir vers la guérison si on a le courage de le suivre. Elle considère ses clients comme des “pépites” qu’elle accompagne dans la découverte de leur propre valeur et de leur propre trésor intrinsèque.

A partir de la 3ème partie , Gwenaëlle propose de mettre l’Ayurveda Sourire en pratique, à travers 3 axes principaux : le rapport au corps, le rapport à soi et le rapport aux autres. Égrenés d’exemples très parlants et d’un bel exercice à faire sur soi-même, ces chapitres nous amènent à prendre conscience de qui nous sommes et de notre propre valeur dont nous n’avons pas toujours conscience.

La 4ème partie du livre nous emmène dans une routine très concrète pour prendre soin de soi et être en bonne santé. On y parle :

  • d’alimentation ayurvédique avec beaucoup de détails (le feu digestif, les 5 différentes saveurs, etc. ) et de conseils adaptés à chaque profil ayurvédique.
  • de routine quotidienne, de beauté, de respiration, de yoga et de danse.
  • de la méditation et de divinité intérieure.

Enfin, la 5ème et dernière partie nous emmène à la découverte fascinante des plantes ayurvédiques avec un focus sur 3 plantes d’origine indienne (curcuma, gingembre et cardamome verte) et 3 plantes bien de chez nous (sauge, camomille matricaire et valériane). En bonus, Gwenaëlle nous livre de petites recettes de bien-être ultra-simples à préparer avec ce qui se trouve (probablement) déjà dans notre cuisine.

Une citation à retenir

Gwenaëlle égrenne son livre de petites citations comme le Petit Poucet sème de petites pierres dans la forêt pour retrouver son chemin. C’est très inspirant ! Voici l’une de mes préférées :

La vulnérabilité est le trampoline du courage”. Gwenaëlle Batard.

Mon avis sur ce livre et l’Ayurveda Sourire

Mon premier ressenti à la lecture du livre est qu’il m’a fait le même effet que quand on va voir un “feel-good movie” (film de cinéma dont vous sortez de la salle en vous sentant merveilleusement bien). L’enthousiasme, la positivité et la bienveillance de Gwenaëlle m’ont accompagnée tout au long de son livre. Son optimisme et sa foi en ses “pépites” sont très communicatifs et font véritablement du bien : ils permettent de ressentir beaucoup d’espoir et d’avoir tout simplement le sourire ! Connaissant Gwenaëlle dans la vie, j’ai été plus que ravie de retrouver toute son énergie et sa générosité au fil des pages de son livre. J’ai presque eu l’impression d’avoir passé mon après-midi à boire un thé et papoter en tête-à-tête avec elle ! 🙂

Ensuite, d’un point de vue plus professionnel, qu’est-ce que je pense de sa vision de l’Ayurveda en tant que praticienne ? Que les puristes se rassurent : Gwenaëlle ne dénature absolument pas ce qui fait l’Ayurveda ! Ce n’est donc pas un livre qui essaye de développer un énième concept dans l’air du temps pour surfer sur la vague d’intérêt que suscite actuellement l’Ayurveda en Occident. Bien au contraire. Cela fait un bon moment que j’ai moi-même pu constater qu’il n’était pas souhaitable de faire un simple copier-coller d’un mode opératoire créé dans l’optique d’une culture et d’un contexte indiens, pour le plaquer tout bêtement sur nos vies occidentales. J’ai pu le constater tout d’abord en rencontrant des clients lors de consultations ayurvédiques. Puis, au cours de mes 3 ans passés en Inde, à vivre au sein d’une famille indienne, j’ai pu encore plus percevoir à quel point les paramètres de vie sont très éloignés des nôtres là-bas. Je ne parle pas seulement de la différence de culture qui est évidente. Je pense aussi tout simplement à d’autres paramètres bien concrets tel qu’un climat extrêmement chaud et très sec/humide (selon la saison) qui a beaucoup d’impact sur notre organisme.

De ce fait, la proposition de Gwenaëlle permet de faire le pont entre toute la sagesse que l’Ayurveda peut nous apporter, tout en l’enrichissant d’un mode de pensée (positive) qui parle à nos esprits occidentaux. C’est une démarche extrêmement intelligente. D’ailleurs, j’ai beaucoup apprécié qu’elle prenne aussi 3 plantes poussant couramment chez nous pour les évaluer avec un œil ayurvédique et les conseiller dans une démarche thérapeutique. Je suis tout à fait d’accord avec elle sur ce point : les plantes poussant autour de nous sont parmi celles qui sont le mieux adaptées à soigner nos maux.

En conclusion, je vous conseille vivement de lire l’Ayurveda Sourire si vous êtes curieux de développer votre mieux-être avec des outils un peu différents ! Ce livre est accessible à tous : novices ou personnes déjà bien informées. Il vous apportera forcément des pistes de réflexion et beaucoup de positivité sur vous-même. D’ailleurs, si vous habitez à Paris, n’hésitez pas à aller profiter de l’accompagnement de Gwenaëlle dans la vie réelle !

Partager l'article
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *