6 astuces pour développer son immunité

A l’approche de la saison froide, vous commencez peut-être à vous rendre compte que votre corps réagit différemment à votre environnement. Votre immunité est mise à mal. La gorge gratte, le nez coule un peu ? Ou bien vous manquez tout simplement d’énergie ? Peut-être que vous tombez même très facilement malade chaque hiver ? Un microbe passe et c’est pour vous !… Dans tous les cas, il y a des astuces simples et naturelles pour aider son corps à vivre au mieux ces mois où votre organisme est fragilisé. Aujourd’hui, je vous livre mon top 6 des pratiques qui m’accompagnent et accompagnent mes clients depuis de nombreuses années !

6 astuces faciles à mettre en place pour une meilleure immunité

 

1 – Aérez votre intérieur !

Oui, d’accord, il fait froid – voire très froid. Mais ne restez pas confiné dans votre intérieur surchauffé, portes et fenêtres closes. Ouvrez et aérez, ne serait-ce qu’une dizaine de minutes par jour (30 min., c’est encore mieux). On sait maintenant que notre intérieur (meubles, revêtements, produits ménagers classiques) provoque des émanations potentiellement toxiques. De plus, rien de tel qu’une atmosphère chaude et stagnante pour le développement de microbes dont on se serait bien passé. Faites donc entrer de l’air frais chez vous ! Ça aidera à assainir et revivifier votre intérieur.

 

2 – Les huiles essentielles à la rescousse !

huiles essentielles

S’il y a une saison particulière où il est important d’investir dans quelques huiles essentielles, c’est bien au moment de l’automne / hiver !

A diffuser : Citron (Citrus limonum), Eucalyptus radié (Eucalyptus radiata), Eucalyptus globuleux (Eucalyptus globulus), Ravintsara (Cinnamomum camphora), Thym à linalol (Thymus vulgaris CT linalol), entre autres.

A appliquer localement (en dilution dans une huile végétale, cf mon article) : Poivre noir (Piper nigrum), Gingembre (Zingiber officinalis), Tea tree (Melaleuca alternifolia), Cèdre de l’Atlas (Cedrus atlantica), Thym à thymol (Thymus vulgaris CT thymol) + à nouveau : Eucalyptus radié, Eucalyptus globuleux et Ravintsara.

 

3 – Deux plantes ayurvédiques pour booster votre immunité !

tisane plantes

Même si l’on met beaucoup l’accent sur l’alimentation et l’hygiène de vie en Ayurveda, on n’hésite pas à employer nos amies les plantes en cure ponctuelle. Je vous recommande particulièrement en cette saison : l’Amalaki et l’Ashwagandha.

L’Amalaki

L’Amalaki (ou Amla) est un petit fruit gorgé de vitamine C : 20 fois plus qu’une orange. Il regorge tellement d’anti-oxydants qu’il ne pourrit d’ailleurs jamais ! On connait tous bien l’intérêt de la vitamine C pour donner un regain d’énergie à notre organisme et l’aider à lutter contre tous les microbes qui passent à portée. L’Amalaki est particulièrement intéressant car il est également considéré comme un rasayana (substance régénérante) en Ayurveda. Ses effets à court-terme sont donc aussi visibles sur le long-terme pour nourrir tous les tissus (dhatus) de l’organisme.

L’Ashwagandha

Par contre, si votre manque d’énergie est du à une trop grande charge de travail et/ ou un trop grand stress dans votre vie, votre rythme de vie est en cause. Dans ce cas, je vous conseille plutôt de prendre de l’Ashwagandha qui est connu pour être une plante adaptogène. Une plante adaptogène va donc pouvoir s’adapter aux besoins de votre organisme. Plus particulièrement, c’est un excellent régénérant pour les glandes surrénales qui sont les 1ère à trinquer en période de grand stress.

Ces plantes se trouvent maintenant facilement en capsules en France. Privilégiez toujours les plantes bios ! Je peux recommander la marque Ayur-vana, par exemple. Pour plus d’informations sur les plantes ayurvédiques, vous pouvez lire mon article à ce sujet sur le blog Le Jardin du Druide.

 

4 – Bougez-vous !

tapis de yoga

Oui, je sais : plus on se sent fatigué ou un peu patraque, moins on a envie de se bouger… Et pourtant, l’activité physique régulière est le plus sûr moyen d’entretenir l’immunité de son corps. Pas besoin d’aller courir un marathon ! Mettez votre manteau et partez marcher dans l’espace vert le plus proche de chez vous. Prenez votre vélo pour aller acheter votre pain. Intégrez une routine de yoga (cf Yoga du matin : mes 6 postures préférées !) dans votre quotidien et pratiquez la fenêtre ouverte si vous le pouvez. Ne serait-ce que quelques salutations au soleil dans votre journée vont faire une grande différence si vous êtes régulier.

 

5 – Faites attention à votre hygiène de vie !

Ce conseil est valable toute l’année bien entendu. Mais il est particulièrement pertinent en saison froide pour entretenir une bonne immunité. En Ayurveda, on identifie les gens selon leurs doshas (types ayurvédiques) dont les différentes proportions constituent leur prakriti (constitution ayurvédique). Si vous êtes débutant en Ayurveda, je vous conseille d’aller lire mon article. Ainsi, quand on se connait bien, on sait quels sont ses points faibles et comment s’assurer un meilleur équilibre.

Vata

On sait que si Vata (air et espace) est prédominant dans sa constitution – ou dans son déséquilibre actuel – il va être particulièrement important d’adopter un rythme de vie régulier : heures des repas et heures de lever/ coucher qui ne changent pas d’un jour sur l’autre.

Pitta

Si on est plutôt à dominante Pitta (feu et eau), on sait qu’il faut aussi savoir se poser de temps en temps.  On peut prévoir des temps morts et des activités sans compétition, afin d’éviter un surmenage qui est toujours possible, tel une épée de Damoclès.

Kapha

Quant aux personnes à dominante Kapha (terre et eau), il faut insister sur l’importance d’une activité physique régulière. Il faudra aussi clairement éviter tous les produits laitiers au moindre rhume qui veut pointer le bout de son nez. Ces profils ont particulièrement tendance à avoir le système respiratoire très encombré.

Ces exemples ne sont qu’un petit aperçu non-exhaustif de ce que l’on peut mettre en place pour garder son organisme en équilibre. Donc un organisme qui se rétablit facilement de lui-même, quel que soit l’environnement.

 

6 – Apprenez à tourner la page !

Enfin, il faut aussi considérer l’aspect émotionnel des choses. En tant que coach en bien-être holistique, je sais combien nos émotions influent sur notre santé. A commencer par notre immunité. Nos ennemis n°1 : le ressentiment et la colère. Il n’y a rien de tel que de ressasser en boucle des situations désagréables vécues (et d’en vouloir à leurs protagonistes) pour se créer des maladies à plus ou moins long terme.

Même les médecins en conviennent maintenant ! J’ai récemment eu une personne de ma famille qui a eu des problèmes cardiaques et a du subir une opération à cœur ouvert. Lors de sa consultation, le cardiologue lui a clairement demandé s’il y a avait eu un évènement traumatisant particulier qui lui était arrivé récemment. Pour lui, cela pouvait tout à fait expliquer l’aggravation de sa situation. Il se trouve, en effet, que cette personne avait subi une coupure brutale et traumatique avec l’un de ses proches. Cette question n’était donc pas anodine.

Pardonner, c’est-à-dire ?

Dans les milieux de développement personnel – voire spirituels – vous entendrez souvent ce précepte : apprenez à pardonner. Cependant, il est parfois mal perçu par beaucoup de gens. Ce qu’ils entendent à la place est “Pardonnez à ceux qui vous ont fait mal, c’est implicitement valider leur comportement”. Non, il ne s’agit pourtant pas de cela. Pardonner, c’est en fait un acte très égoïste (dans le bon sens du terme) qui fait que l’on décide de ne pas pourrir sa propre vie à cause de quelqu’un d’autre.

La citation de Bouddha à ce sujet est d’ailleurs très claire :

Rester en colère, c’est comme saisir un charbon ardent avec l’intention de le jeter sur quelqu’un : c’est vous qui vous brûlez.”.

En résumé, si cela vous semble plus juste, on peut tout simplement employer le terme “tourner la page” – comme je le fais – plutôt que “pardonner”. En tout état de cause, il est important de le faire pour soi-même et sa propre santé.

Et vous, quels conseils voulez-vous rajouter à cette liste ? Je serais ravie de vous lire dans les commentaires ! 🙂

Photos : Pexels.com / Flickr.com.
Partager l'article
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *